bandeau horizontal+efficace.ai

                  9 JUIN 2015 Journée de mobilisation.

La Direction des Applications Militaires (DAM) du CEA a décidé la fermeture du centre du Ripault, près de Tours en Indre-et-Loire, et le transfert de ses activités et de ses salariés, vers le centre du CESTA en Gironde. Des personnels du centre de Bruyères-Le-Châtel, en région parisienne (Essonne) sont aussi appelés à muter en Aquitaine. Près de 780 personnes à la DAM sont directement concernées par cette réorganisation préparée de manière confidentielle et approuvée par l’Etat.

Les organisations syndicales UNSA-SPAEN et les autres Syndicats du CEA Le Ripault déplorent cette décision unilatérale et appellent à une journée de mobilisation le 09 juin 2015 contre ce projet.

La Direction du CEA a annoncé son projet de réorganisation de la DAM aux représentants du personnel lundi 27 avril. Le Site du Ripault qui sera fermé d’ici 2019, emploie près de 540 salariés CEA en CDI, des CDD, des doctorants, des stagiaires. Ce projet fait suite aux nombreux plans d’ajustements des effectifs en particulier dans le soutien support. Ainsi cette décision de fermer et de déplacer les activités du site, constitue un choc pour les salariés et leurs familles, et plus largement pour la région Centre. Sur l’effectif du site de la DAM en Ile-de-France (Bruyères le Chatel), près de 90 salariés sont également ciblés pour rejoindre la Région Aquitaine avec leurs collègues de la Région Tourangelle.

Des personnels d’entreprises de service sous-traitantes y travaillent de manière permanente. L’activité du site profite à de nombreux prestataires locaux ou nationaux. Les familles de ces salariés établies dans la région contribuent à l’économie et la vie locale.

S’agissant d’une activité militaire, fortement marquée par le secret, il est difficile de débattre des fondements profonds qui poussent la Direction du CEA et l’Etat vers cette unique solution.

Ce projet aura pour conséquences d’appauvrir un peu plus une région déjà très impactée par des nombreux plans sociaux (Alcatel-Lucent ; Michelin ; Sitram ; Doux ; Touax) pour en enrichir une autre en plein essor. Il s’agit d’une très mauvaise nouvelle pour les salariés concernés et pour la région Centre. Les organisations syndicales regrettent fortement le manque de scénarii alternatifs et qu’ils ne puissent pas être étudiés en concertation avec les personnels et leurs représentants ainsi qu’avec les instances politiques locales.

Au-delà du choc ressenti par les personnels directement impactés, les organisations syndicales conteste le sacrifice du bassin d’emploi Tourangeau. Elles demandent à la direction du CEA d’étudier une alternative excluant la fermeture d’un site et ont déposé un préavis de grève national pour le mardi 9 juin 2015.

Une manifestation des salariés se déroulera près du Ministère de la Défense ce même jour, sur l’esplanade des Invalides à partir de 15H 30.